C'est la fête de la rentrée ! Rendez vous au O'waluigi I love you
Cee. (Layton) et Liloon (Zelda) rejoignent le staff en tant que modératrices.

Partagez | 
 

 La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar






MessageSujet: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Jeu 12 Jan - 12:45

Zelda & Max

Y’a toujours un moment où, sans même savoir pourquoi, t’en a marre de tout. Des gens qui t’entourent, de là où tu vis, de toi-même. Mon jeu aussi, même si je détestais être commandé, j’aimais y être, voir des matchs plus ou moins bien menés, me moquer par la pensée des joueurs novices qui faisaient des erreurs monumentales auxquelles je ne pouvais rien, étant donné que je n’étais ni libre de mes mouvements, ni de mes paroles. J’aimais bien mon petit monde.
Sauf que voilà, personne n’avait allumé la console depuis bien longtemps. Peut-être le petit était puni, en vacances, ou pire ; qu’il ait perdu la cassette de jeu. Il y avait bien eu une fois où j’avais été appelé parce que la console avait été allumée, mais cela n’avait pas duré longtemps, Dès que le joueur dût me déplacer, il abandonna. Certainement un des parents de mon petit joueur, qui avait voulu essayer le jeu pendant la punition de son fils ou de sa fille. J’avais entendu ça assez souvent. « Je me demande bien à quoi il peut jouer pendant tout ce temps… ». Ils essayaient quelques instants et quittaient sauvagement à la première difficulté rencontrée. A croire qu’ils ne savent pas éteindre une console correctement. Parfois même c’était pire, ils n’éteignaient rien du tout, et on était bons à attendre que le petit joueur s’en rende compte et éteigne la console, ou tout simplement qu’elle arrive à court de batterie. Les parents de joueurs m’énervent. Ils ne connaissent pas la magie des jeux. La seule chose qu’ils aient connue du temps où ils avaient l’âge de jouer était le jeu débile sans personnage où il y avait une sorte de grand écran noir avec des barrettes blanches qu’il fallait déplacer de haut en bas, pour ne pas faire sortir une petite bille de l’écran. Une sorte de ping-pong, en somme. Autrement dit, les parents, même si ils ont dû bien s’amuser avec leur ping-pong dans le temps, ont grandi et se sont dits « Jeux = Débiles ». Ce qu’il était mauvais de penser. Parce que les jeux, c’est la vie. Enfin, du côté du monde des joueurs, je sais pas, mais les jeux c’est la mienne. Alors on prive pas mon petit joueur de mon jeu.

Parce que moi je m’ennuie là, depuis 2 bonnes semaines, à plus rien avoir à faire. Tes amis vont régulièrement faire leur job dans leur jeu, sauf toi. Tu restes là à attendre leur retour, ou ben celui de ton petit joueur. T’arrives à t’occuper pendant un temps, mais au bout d’un moment, t’es à court d’idées et d’occupations. Alors tu restes chez toi à te lamenter sur ton sort. Ca peut vous paraître bizarre je sais, mais même si parfois mon jeu m’énerve, après une longue pause, je m’ennuie. Beaucoup.

« Allez Max, va prendre l’air, je sais que notre te jeu te manque, il me manque à moi aussi, mais c’est pas la fin du monde hein. Sort d’ici et va… Bah j’sais pas moi, à la plage ! », me dit ma sœur. Pas envie. Du tout. Mais si c’est pour lui faire plaisir… « Tu viens avec moi ? » Pixie me regarde et fais non de la tête. « Désolée, petit frère, je peux pas. Mais toi vas-y, t’as une sale tête, tu dois prendre l’air. » Pff. Comme si j’avais que ça à faire. Je me levai d’un bond et claquai la porte derrière moi. La plage, la plage… C’est pour les gamins la plage. Les jeux de ballon (tout seul en plus), les dessins dans le sable, les châteaux, j’ai passé l’âge. Marcher à l’allure d’un escargot en regardant la mer, c’est pour les vieux. Alors bon.

Après un peu de marche, j’aperçois un morceau de plage. Et c’est marrant parce qu’à partir de ce moment tu te demandes pourquoi t’avais hésité de venir. Tu te rappelles des moments que t’avais déjà passés ici, quelques années plus tôt, avec ta famille et tes amis.

Je pris une grande bouffée d’air marin et souris en arrivant les pieds dans le sable. Je marchai quelques instants avant de m’arrêter et de m’allonger par-terre. Je fermai les yeux et me vidai l’esprit, chose qui m’aurait été impossible hors des conditions que m’offraient la plage. A ce moment-là je ne pensais plus à rien ni personne, et rien ne pourrait me déranger.




Dernière édition par Max-JJ. Sanders le Sam 14 Jan - 0:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Jeu 12 Jan - 20:08

Zelda&Max

La plage c'est pour les gamins
Une robe, une seule, c'était la dernière de toute sa garde-robe que Zelda n'avait pas encore porté et pour tout dire cela la mettait dans cet état qu'on appelle la panique. Il ne pouvait pas lui rester une seule robe ! Une seule robe jamais porté ! C'était tout simplement inimaginable, il ne pouvait pas lui rester aussi peu d'affaires ! C'était impossible ! Zelda retourna son armoire, chercha des sacs, des paquets qu'elle n'avait pas encore ouvert, elle fouilla partout mais rien : Il ne restait que cette robe ! Zelda prit son sac, enfila ses escarpins et sortit en trombe de sa chambre puis du château. Elle ne pouvait pas rester comme ça ! Elle allait faire chauffer sa carte de crédit comme jamais auparavant et surtout elle allait espérer du plus profond de son âme qu'elle ne serait pas appelé dans son jeu. Ces derniers temps le petit avait l'air d'être bloqué sur un niveau parce qu'on ne m'appelait plus enfin si mais pour quelques secondes : le temps d'un flash back de Link ou d'un de ces trucs là quand "elle" lui lance "ses" visions bizarre. En tout cas elle n'était plus très appelé dans le jeu et soit ce gamin oubliait tout le temps de sauvegarder sa partie, soit il avait un problème avec une partie du jeu. La deuxième option était la plus plausible vu que cela faisait 5 ou 6 fois qu'elle devait refaire les mêmes actions.
Arrivée en ville elle entra dans presque toutes les boutiques et ressortait avec toujours un voire deux sacs dans les mains. Pour elle qui est une folle de vêtements, toucher des vêtements totalement neuf est un plaisir à chaque moment et ne pas avoir cette sensation sous ses doigts étaient affreux pour la jeune princesse. Elle retourna au château et déposa tous ces sacs. Enfin ! Elle pouvait toucher l'étoffe douce et sentir l'odeur des vêtements neufs. Un pur bonheur. Elle enfila une de ces nouvelles robes et tournoya en rigolant dans la pièce. C'était vraiment le sentiment le plus génial pour elle. Avoir cette robe neuve sur elle, la sentir glisser sur ses hanches, cette sensation dans son dos, sur ses épaules. C'était vraiment tout ce qu'elle aimait dans les vêtements. A présent il fallait montrer à tout le monde cette jolie petite tenue. Elle enfila d'autres chaussures, prit un sac et sortit. Elle prit alors le chemin d'un lieu où elle pourrait enfin mettre au vu de tous : la plage. Certes c'était un lieu des plus ennuyant d'habitude mais là elle avait besoin d'être là bas parce qu'il y avait des gens, des gens qui pourraient sa robe, apprécier eux aussi la beauté de celle-ci. Cette petite robe beige en lin était une pure merveille qu'elle devait partager avec tout le monde.
Arrivé là bas, elle marcha un moment avant de s'arrêter et de s'asseoir un peu. « Une plage, un peu de soleil, une nouvelle robe et les jolies chaussures qui vont avec. Que du bonheur ! » Elle retira ses chaussure et se leva pour aller mettre ses petits petons dans l'eau. Maintenant que tout le monde avait vu sa robe autant profiter de l'eau. Elle bondit en ailleurs. « Hii ! C'est froid ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Sam 14 Jan - 1:01

Zelda & Max


Le soleil qui vous picote les yeux, le vent qui fouette votre visage, les mouettes qui crient… Même les yeux fermés il n’était pas compliqué de se rendre compte que j’étais à la plage. C’était un lieu que j’avais longtemps détesté, le considérant uniquement comme un terrain de jeu pour gamins immatures. Je pensais sérieusement à changer mon opinion sur le sujet, tant le lieu m’apaisait et me faisait oublier mon jeu. Ma sœur avait quand même de drôles d’idées, mais qui s’avéraient souvent bonnes. Je souris en pensant à elle en rouvrant les yeux quelques instants, mais les rayons du soleil vinrent me brûler les yeux et je le refermai directement en détournant violemment la tête.

« RAAH ! »

J’avais horreur de ça. Et me voilà reparti dans mon idée que la plage était un endroit vicieux. Non pas parce qu’il abritait pas mal de personnes à l’âge mental diminué, mais parce qu’il brûlait les yeux. Je pestai quelques instants avant de me retourner de sorte à être couché sur le côté, pour pouvoir ouvrir les yeux en toute impunité. Il me fallut quelques secondes pour me remettre de la lumière du rayon qui venait de me transpercer la rétine, mais dès que ma vue redevint nette, je me mis à scruter les environs, de sorte à être sûr que personne ne remarque que Max Sanders fait la moule à la plage. Vous imaginez ? Pour ma réputation ?

Je balayai mon côté gauche du regard. Rien ni personne. « Si il n’y a personne à gauche, il n’y a personne à droite », pensai-je immédiatement. Je refermai les yeux en respirant fort l’air marin. Mon repos fut de courte durée car j’entendis une voix –qui me semblait être celle d’une jeune fille-, derrière moi.

« Une plage, un peu de soleil, une nouvelle robe et les jolies chaussures qui vont avec. Que du bonheur ! »

Je sursautai en l’entendant et me retournai d’un coup. Je rouvris les yeux et vit une foule de gens en train de se prélasser comme j’étais occupé à le faire. Depuis combien de temps étaient-ils là ? Je ne les ai pas entendus arriver, et ils n’étaient pas là quand je suis moi-même arrivé. Ce qui m’amena à la question « DEPUIS QUAND DIABLE SUIS-JE ICI ?! » J’avais du m’endormir. Puis j’imaginai ma tête, un gros coup de soleil en plein milieu du nez. Elégant. Très séduisant.

Mais avec tous ces gens, je n’avais pas encore identifié la jeune fille qui m’avait fait sursauter quelques secondes auparavant. Je scrutai la plage du regard, jusqu’à ce que je vis une forme féminine se relever élégamment et virevoltant joyeusement. J’avais dès lors compris qu’il s’agissait de la jeune fille en question. Je ne voyais pas beaucoup plus d’elle que son ombre, le soleil m’éblouissant de nouveau, et moi étant obligé de mettre ma main en visière devant mes yeux pour distinguer un minimum ce qui m’entourait. Je la regardais s’éloigner en direction de la mer. Elle portait une petite robe claire, dont je ne pouvais pas clairement déterminer la couleur exacte à cause du soleil. La coupe de sa robe épousait parfaitement les formes de ses hanches et des épaules, alors que le tissu dont il était composé donnait une sorte de légèreté au tout, ce qui était particulièrement beau. Elle portait ses longs cheveux blonds et légèrement ondulés lâchés, et le vent donnant dans les vagues de sa chevelure les faisait voler élégamment. J’étais littéralement en admiration devant cette jeune femme, et, après y avoir réfléchi quelques instants, me résouds à aller lui parler.

Je me relevai difficilement –hé oui, après tout ce temps couché dans le sable, le retour sur terre est difficile pour tout le monde-, et, tandis que je m’avançais vers elle, remis mes cheveux en place et frottai le sable qui me collait aux vêtements. Je la regardai s’approcher de l’eau, doucement et silencieusement, et, au moment où j’allais lui sortir un de ces bonjours version dragueur, et que je ne pouvais toujours pas distinguer clairement qui elle était, une vague atteint ses pieds et elle ne put retenir un cri de surprise.

« Hii ! C’est froid ! »

Alors oui, évidemment, ce moment-là est frustrant aussi. Quand vous vous rendez compte que vous connaissez déjà la personne que vous aviez l’intention de draguer pensant que c’est une autre personne, vous avez l’air con. Intérieurement. Alors vous gardez un air naturel et vous souriez pour ne pas paraître étonné et laisser croire que vous sachiez parfaitement dès le départ à qui vous aviez affaire.

« Zelda… Ca fait longtemps non ? » Je marquai un temps de pause. « Jolie robe. Très… Jolie. C’est une nouvelle ? Je ne t’ai jamais vue la porter… »

Max, tais-toi, arrête de parler pour ne rien dire, tu te rends encore plus con que tu ne l’es.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Lun 16 Jan - 20:31

Zelda&Max

La plage c'est pour les gamins
Le pire quand l'eau est froide c'est qu'elle est pas un peu froide, elle est genre super méga ultra supra hypra froide ! Zelda avait pu sentir comme un courant électrique la traverser et la faire frissonner tout le long de son dos, comme quand vous êtes couché sur votre lit après une nuit de folie, dos nu et que votre copain glisse son doigt tout froid sur votre colonne vertébrale en croyant que c'est aussi doux qu'une caresse alors que vous vous tremblez de tout votre être ! Bah c'est pareil ! En pire parce que votre amoureux vous le repousser en riant et ensuite vous lui faite un câlin l'eau froide vous fait un bond d'un mètre en arrière et vous lui faites pas de câlin oh non ! Vous la fuyez ! Et c'est ce qu'elle fit ! Sauf qu'une voix se fit entendre juste derrière elle « Zelda… Ca fait longtemps non ? » et aussi un splouff sur ses petits petons qui la fit sursauter. « Jolie robe. Très… Jolie. C’est une nouvelle ? Je ne t’ai jamais vue la porter… ». Elle retint un cri en reconnaissante la voix de Max ! Elle recula pour être à l'abri d'un prochain plouff de ces vilaines vaguelettes qui viennent s'écraser sur ses pieds !« Max ! Merci pour la robe elle est toute belle toute neuve ! » En se retournant vers lui, ces mots sur les lèvres, son visage s'était illuminé d'un de ces sourires qu'on ne fait qu'à ces amis. Le grand et beau sourire sincère et gentil qu'on ne fait qu'aux personnes qu'on apprécie. En fait dans le cas de Zelda, elle faisait ce sourire à toutes les personnes qui n'étaient pas une fille mieux habillé qu'elle ou qui portait un joli vêtement qu'elle n'avait pas.
Toujours souriante elle regarda ses pieds enrobés de sable. Les toutes petites billes dorées s'étaient accrochées à ses petits pieds de pointure 37. Elle n'aimait pas trop cette sensation du sable entre ses doigts de pied mais c'était bizarre parce qu'elle appréciait quand même ça, avoir du sable pleins sur ses patounes ! C'était à la fois confortable et énervante parce que ça grattait mais aussi elle s'enfonçait doucement dans le sable ! Sur que si elle soulevait ses pieds il y aurait un petite marque dans le sable. Elle releva les yeux sur son ami en souriant« Au fait qu'est-ce-que tu fais ici ? t'es pas dans ton jeu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Mar 17 Jan - 20:18

Zelda & Max

Alors que je me tenais toujours derrière elle, Zelda me répondit en ayant un léger mouvement de recul afin de ne pas se faire à nouveau surprendre par les vagues. « Max ! » Elle m’adressa un grand sourire, un de ceux dont elle avait le secret, et dont toutes les personnes à qui elle n’en voulait pas bénéficiaient. Je n’avais jamais compris comment la jeune femme étant en mesure de sourire, tout le temps, à tout le monde. Je souriais souvent aussi, mais je choisissais scrupuleusement les personne à qui j’adressais mes plus beaux sourires dans le genre que Zelda faisaient souvent. Cette fille était un rayon de soleil pour beaucoup au Central. Il était impossible de ne pas l’aimer, à condition d’être ou bien sacrément froid et fermé au monde, ou alors une jeune fille jalouse de sa beauté et de sa classe naturelle. Elle continua sa phrase. « Merci pour la robe elle est toute belle toute neuve ! » Elle paraissait vraiment heureuse de la porter, et aussi qu’on lui en fasse un compliment. Son sourire me fit presque oublier ma bourde des secondes précédentes et je lui sourit à mon tour, mais cette fois-ci mon sourire était sincère et dépourvu de toute gêne. « Je vois cela, elle te va très bien. » Je lui fis un clin d’œil en m’avançant vers la mer. Je me permis de retirer mes chaussures et de tremper mes pieds dans l’eau. Elle était glacée. Je me reculai d’un pas en retenant un cri. J’avais bien envie de le pousser celui-là, de gueuler aux gens qui se baignaient comment ils pouvaient immerger leurs corps entiers dans l’étendue bleue, si froide, mais je me retins en pensant que j’aurais un peu l’air d’un idiot. Je reportai toute mon attention sur Zelda qui baissa le regard vers ses pieds couverts de sable. Je baissai ensuite le regard sur mes pieds à moi, me rendant au fur et à mesure que mes pieds s’enfonçaient dans le sable humide que je n’aurais jamais dû enlever mes chaussures. Je détestais la sensation du sable qui séchait sur mes pieds. J’avais l’impression que je me faisais manger les pieds par un… Ouais nan j’arrête de raconter des trucs bizarres, j’aime pas ça c’est tout.

« Au fait qu'est-ce-que tu fais ici ? T'es pas dans ton jeu ? » Bien sûr il fallait qu’elle me le rappelle. Je tentai de ne pas perdre mon sourire et de paraître même limite détaché, pour ne pas donner l’impression d’être (même si c’est vrai) trop attaché à mon jeu et à la limite de la dépression dès que j’y vais plus pendant 3 jours. « Hm… Non. Ca fait presque deux semaines là. Rien. Même pas quelques minutes. » Oui, si, il y a eu quelques minutes, mais quelques minutes à tourner en rond de sorte à ce que j’ai vite mal de tête, et envie de retourner au Central le plus vite possible. « Et toi ? Rien à faire en ce moment non plus ? » J’aimerais bien qu’elle réponde oui, comme ça je me sentirais moins seul, parce comme on vient pas du même jeu, ça me ferait plaisir (même si c’est pas super marrant) qu’on puisse passer un peu de temps ensemble dans les jours à venir. Ca fait deux semaines que j’ai plus été appelé, je vois pas pourquoi ça recommencerait d’un coup, comme ça !

Je relevai la tête vers Zelda en lui souriant et en pointant la mer du bout du menton. « Elle est congelée hein ?! Je comprends pas comment les gens peuvent se baigner par une température pareille. Des fous. » A ces mots, une grosse (enfin, tout est relatif) vague qui semblait vouloir m’assassiner complètement me rattrapa les pieds et vint me surprendre dans ma phrase. Je laissai tomber mes chaussures dans l’eau de surprise et eut un vif mouvement de recul. « SALOPERIE ! » Raaah ‘tain c’est froid ! Argh. Je reviens plus jamais à la plage, jamais. Never. Nooit. Je récupère mes chaussures, trempées, en ruminant ma colère et en tentant de ne rien montrer à Zelda. Je lui fis un signe de la main lui disant de me rejoindre un peu plus loin de l’étendue d’eau. « Rah je reste plus là hein ! Rejoins-moi ici, je refuse de toucher cette mer une fois de plus dans ma vie. » Je lui souris à nouveau en secouant mes chaussures en tentant d’en faire sortir un maximum d’eau possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Mer 25 Jan - 21:18

Zelda&Max

La plage c'est pour les gamins
La tête de Max quand Zelda lui demanda pourquoi il n'était pas dans son jeu ne fit que confirmer les mots qu'il prononça « Hm… Non. Ca fait presque deux semaines là. Rien. Même pas quelques minutes. » et quand il lui demanda si elle, elle n'avait rien à faire en ce moment, Zelda eut un sourire énorme sur les lèvres, car contrairement à lui, le fait de ne pas aller dans son jeu lui faisait assez de bien. Elle ne voyait pas Link, elle pouvait faire du shopping, elle n'était baltringué d'un bout à l'autre d'Hyrule, elle avait du temps pour elle, elle ne supportait pas sa robe super lourde et toutes ces babioles qu'elle portait dans le jeu. Elle respirait enfin et pouvait faire ce qu'elle voulait pour une fois.« Bof je pense que le gamin a été puni ou est bloqué dans le jeu, j'ai pas été appelé depuis quelques temps ».
A peine eut-elle le temps de finir sa phrase, que Max avait avancé ses pieds dans l'eau. Comme elle, il recula et ajouta « Elle est congelée hein ?! Je comprends pas comment les gens peuvent se baigner par une température pareille. Des fous. » . Zelda sourit en aquiescant tandis que, comme en réaction à cette critique, une petite vaguelette (vraiment petite !) vint s'écraser sur leurs pieds nus. La réaction première du garçon fut d'hurler un « SALOPERIE ! » qui fit plus sursauter la blonde que la vague froide sur ses chevilles. Il était vraiment excité des fois, mais pas dans le sens tout content, dans le sens Je m'énerve pour très peu. Zelda ne voyait que très rarement les défauts des gens, elle se focalisait beaucoup sur les qualités des gens, mais là c'était tellement flagrant que n'importe qui aurait commencer à ronchonner avec toute cette mauvaise humeur mais pas elle ! Zeldouille elle rend le sourire aux gens, c'est pour ça que les gens aiment être avec elle, parce que quand t'arrive fâché tu repars tout gai ! « Rah je reste plus là hein ! Rejoins-moi ici, je refuse de toucher cette mer une fois de plus dans ma vie. » Pendant qu'elle était plongé dans ses pensées, il était parti un peu plus loin et secouait ses chaussures énergiquement, surement pour en évacuer le plus d'eau possible. La jeune fille souriante, malgré l'eau froide qui lui avait éclaboussé les pieds, le rejoint « Ca t'énerve tant que ça de pas aller dans ton jeu ou tu viens d'avoir une journée pourrie ? » dit-elle le rejoignant quelques mètres plus loin. Elle avait l'impression qu'il n'avait pas du tout la même réaction qu'elle quand à l'absence de son joueur. Il devait vraiment beaucoup jouer avec ces petites bestioles que sont les pokemons pour se sentir aussi énervé. Ou alors il avait passé une matinée exécrable. C'était l'un ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Sam 28 Jan - 0:31

Zelda & Max

Contrairement à moi, Zelda avait l’air parfaitement détachée de son jeu. « Bof je pense que le gamin a été puni ou est bloqué dans le jeu, j'ai pas été appelé depuis quelques temps ». J’avoue qu’à sa place ça me gaverait aussi, de me faire enlever tout le temps, de porter cette robe qui avait l’air tellement peu pratique… Quoique pour moi ça n’aurait pas changé grand-chose non plus… Je me promène aussi partout quand je suis dans mon jeu. Et j’ai des lunettes très, très peu confortables. Je vous promets, une torture de se promener avec ça toute la journée. Mais bon je supporte quoi… Mon jeu est tellement incroyable ! Ca ferait trop con de tout laisser tomber juste pour une histoire de lunettes… Enfin, ce n’est que mon humble avis. Je laissai à peine Zelda terminer, que je sautais au plafond (du moins… Je l’aurais fait si il y en avait un) à cause de cette vague. Vraiment froide. Je déblatérai une insulte avant de m’enfuir à l’autre bout de la plage pour y échapper. Zelda m’y rejoignit quelques instants plus tard, après s’être certainement demandé pendant quelques instants pourquoi tant de haine envers ces petites vagues. Je me rendis compte à ce moment-là que j’avais peut-être été trop loin dans mon délire sur les vagues, et qu’elles n’étaient peut-être pas si froides que l’on puisse le penser (ou que j’ai pu le penser du moins). Je me tournai vers elle, un peu gêné. « Désolé… Je devrais pas n’énerver pour ça… » J’aurais pensé qu’elle se serait alors un peu renfrognée, mais Zelda resta contre toute attente fidèle à elle-même, souriante. Je ne comprenais décemment pas comment elle pouvait sourire comme ça, 24 heures sur 24, sans arrêt, à longueur de journée. Je me demandais la même chose à chaque fois que je la voyais. A un moment je me demandais même si elle ne souriait pas dans son sommeil, ce qui serait fort probable, tellement son sourire était ancré en elle. C’est donc sans se départir de sa joie de vivre naturelle qu’elle me répondit, non sans aborder le sujet grave du jour. « Ca t'énerve tant que ça de pas aller dans ton jeu ou tu viens d'avoir une journée pourrie ? » Je baissai la tête quelques instants pour réfléchir à ma réponse, avant de me rediriger vers elle en faisant la moue. « Disons que j’ai eu une journée pourrie parce que je suis pas allé dans mon jeu. » C’est vrai, que faire, à dix-sept ans, quand on a pas de boulot, quand l’école est finie et que tous vos amis sont dans leurs jeux respectifs ? Rien, à part glander et ruminer son ennui. Et c’est ce que je faisais depuis maintenant presque 2 semaines. Alors oui, ça commençait légèrement à m’énerver, et je pense que vous me comprendrez. Parce qu’en plus d’être mon boulot principal, blablabla, mon jeu c’est d’abord et avant tout une manière d’occuper les journées. Je devrais d’ailleurs penser à me trouver un petit job ici, au Central, afin d’avoir quelque chose à faire de mes journées lors des périodes creuses comme celles-ci. Je lui souris à nouveau avant d’ajouter « Toi par contre… T’as l’air de bien vivre cette petite pause, n’est-ce pas ? » d’un ton amusé. « Ca me déconcerte tout ça… Ca te dérange pas d’être éloignée de ton univers si longtemps ? Moi je supporte pas, c’est peut-être une attitude de gamin, mais… Mais voilà quoi, sans le jeu j’ai rien à faire… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    Ven 17 Fév - 16:04

Zelda&Max

La plage c'est pour les gamins

« Toi par contre… T’as l’air de bien vivre cette petite pause, n’est-ce pas ? » Cette phrase à elle seule avait éveillé en Zelda la vérité sur ses sentiments à propos de son jeu.« Ca me déconcerte tout ça… Ca te dérange pas d’être éloignée de ton univers si longtemps ? Moi je supporte pas, c’est peut-être une attitude de gamin, mais… Mais voilà quoi, sans le jeu j’ai rien à faire… » En fait ce n'était pas une attitude de gamin du tout et Zelda le savait bien. Elle passait sa journée à sourire, à faire du shopping, à rire, à s'amuser mais surtout à cacher le fait que Hyrule et sa complicité avec Link lui manquait. C'est vrai que rester au Central avait beaucoup d'avantage par rapport à tout ce qui lui arrivait dans son royaume mais là bas au moins elle avait ses sujets, elle avait son père, elle avait Link et elle avait tout ce qu'elle voulait. « Euh...bah en fait ça me manque mais j'y peux pas grand chose donc je fais comme si de rien n'était. Et puis ça n'a rien de gamin de ne pas supporter la distance avec son univers..» . Elle tenta de se remettre à sourire mais ce ne fut pas un sourire qui se dessina sur ses lèvres mais plutôt une moue mélancolique. Elle eut comme un coup de blues soudain. Elle secoua la tête et sourit franchement « Mais faut pas déprimer pour autant ! » Elle ne comptait pas rester là à se lamenter en espérant se faire appeler sur Hyrule ! Et puis zut, le petit pouvait pas il pouvait pas ! Il fallait s'occuper au mieux et tant pis si ça n'était pas toujours la joie il faut prendre son mal en patience. Zelda regarda autour d'elle et ajouta « Vient on marche un peu ça nous fera du bien ! Et puis journée nulle ou pas elle finira bien si tu restes avec moi ! foi de princesse » conclut-elle avec un clin d'oeil. Son devoir d'ami était de rendre le sourire à ceux qui ne l'avait pas alors elle comptait bien faire passer un bon après midi à Max. Sûre d'elle et qu'elle atteindrait son objectif, elle commença à marcher vers les rochers à deux ou trois mètres au bout de la plage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max    

Revenir en haut Aller en bas
 

La plage c'est pour les gamins ♣ Zelda & Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trop chaud pour la plage (PV Victoire)
» Pour un sursaut de la presse haïtienne
» Zeït. « Mourir c'est revivre, alors je te tuerai jusqu'à la fin, pour que tu puisse voir un autre lendemain. »
» [la plage] La plage est un bon moyen pour se reposer...
» [Velmonè] Une plage pour les réunir tous [Anoszia & co]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY GAME-BOY! :: 
hors-jeu
 :: Archives RP
-